... L’eau micellaire : danger pour la peau ? L’eau micellaire : danger pour la peau ? – Wake Me Up.paris

🚚LIVRAISON OFFERTE dès 30 euros d'achats

L’eau micellaire : danger pour la peau ?


Depuis quelques années, l’eau micellaire est devenue la marotte des mannequins, de leurs make-up artists et forcément, des beautystas. Et pour cause, avec ce petit bidon d’eau sans rinçage, le démaquillage se fait à la vitesse de Buzz L’éclair. Du moins, c’est ce que l’on croit. Zoom sur cette fausse BFF de la peau.



Top 3 des phrases les plus entendues au sujet de l’eau micellaire 

1/ « Elle m’a réconciliée avec le démaquillage post soirée. Hyper rapide ! »
2/ « Me démaquiller sans robinet ? Ça a TOUT changé ! »
3/ « Ma peau est fraiche comme la rosée, souple et hydratée. Tu peux pas test ! »

Pas étonnant donc que l’eau micellaire arrive dans le peloton de tête des démaquillants les plus utilisés par les femmes, selon un sondage réalisé par YouGov en 2018. Pratique et rapide, dégainer son eau micellaire c’est un peu la solution de facilité, un gain de temps assuré en somme !


Mais mais mais, une eau micellaire, c’est quoi en fait ?

Elle est essentiellement composée d’eau (osmosée, thermale, florale ou cellulaire) mais aussi de micelles, de petites particules qui vont capturer gaiement les impuretés qui nous importunent. La particularité de l’eau micellaire ? Elle ne se rince pas ! Un petit coton sur le minois et zou, au lit ! 


Utiliser une eau micellaire : bonne ou mauvaise idée ?

Sur une échelle de 1 à 10, on va dire qu’on est à 3. Parce que oui, les micelles, présentées plus haut, ne sont pas vraiment ce qu’il y a de plus charmant et bon pour la peau. En effet, ce ne sont autre que des tensioactifs (comprenez, des composants chimiques) tellement costauds, tout plein de biscottos, qui certes, agrippent les impuretés mais dégomment aussi notre barrière hydrolipidique. Résultat ? La peau est irritée à souhait, fragilisée comme jaja et asséchée.

Et le pire dans tout ça ? Même les eaux micellaires bio peuvent craindre elles aussi du boudin ! En effet, pour la plupart, elles ne sont malheureusement pas dépourvues de tensioactifs, de conservateurs et de phtalates. Certes, ces derniers sont peut-être moins forts mais demeurent tout de même irritants et dans tous les cas, mauvais pour la planète.
Enfin, le fait de zapper l’étape rinçage provoque un squattage intempestif de ces substances sur la peau, pas terrible !


Troquer une eau micellaire contre une huile végétale

Force est de constater que l’on revient toujours au même point : le gras, c’est la vie ! Enfin, ici on parle du bon gras, celui des huiles végétales quoi ! On bannit les cotons jetables, qu'on remplace par des cotons réutilisables, on se masse gentiment la peau en réalisant des mouvements circulaires et on rince ! Bingo : on active la microcirculation tout en décollant les impuretés et autres saletés accumulées sur le visage. 

Et bien sûr, on opte pour une huile de soin Wake Me Up.paris adaptée aux besoins de sa peau, sinon c’est pas drôle :

Huile de prune pour les peaux matures – peaux sensibles – peaux sèches
Huile de mirabelle pour les peaux normales – peaux sèches – peaux déshydratées
Huile de noisette pour les peaux mixtes à grasses

 

 

Charline 
Charline, 28 ans, made in Sud-Ouest. Les cosmétiques naturels et moi ? Un peu comme Zidane et son ballon rond : une passion ! Il faut dire que petite, je suis tombée dans un petit pot de crème ! Depuis ? Je suis toujours à l’affût du Graal pour ma peau et maintenant, pour ma planète ;)  

A consulter également


Laissez un commentaire




x

... ...