A la rencontre de Carla, chargée de développements produits


Cosmétiques naturels : pourquoi est-ce compliqué d’élaborer des formules clean ?

S’engager dans la clean beauty, n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Et pour cause, chez Wake Me Up.paris, proposer des cosmétiques 100% naturels passe par le choix de matières premières naturelles triées sur le volet selon leurs origines et leurs utilités dans une formulation qui se veut très minimaliste.
Carla, chargée de développement produits chez Wake Me Up.paris vous explique la démarche poursuivie quant à l’élaboration de nos cosmétiques green à venir et les difficultés rencontrées.
 

Chargée de développement produits chez Wake Me Up.paris, ça consiste en quoi exactement ?
Carla :

Globalement, j’accompagne avec Morgane (co-fondatrice de Wake Me Up.paris) le laboratoire sur le travail de formulation. Pour ce faire, nous entretenons la relation avec nos différents fournisseurs et producteurs de matières premières et ingrédients pour sélectionner ceux qui répondent à nos contraintes et engagements. Ils ne sont pas nombreux… Aussi, mon rôle est d’apporter de nouvelles idées de formulations minimalistes en faisant une veille. Actuellement nous travaillons sur la recherche de conservateurs naturels ainsi que des actifs efficaces qui entreront dans la composition des futurs cosmétiques Wake Me Up.paris.

 

Quelles sont vos démarches pour trouver ces conservateurs et actifs naturels ?
Carla : 
La plupart du temps, nous faisons de la veille fournisseurs.

Ce sont eux qui innovent en recherchant de nouveaux ingrédients pour remplacer les derniers ingrédients chimiques. Ce sont les marques et laboratoires qui innovent sur le produit cosmétique en formulant avec ces ingrédients. 

Ces derniers nous envoie de la documentation technique. Il faut savoir que d’un point de vue réglementaire, une liste de conservateurs autorisés est établie. Le problème réside dans le fait que ce sont des conservateurs synthétiques, on ne peut donc pas s’appuyer sur cette liste. On va alors s’orienter vers d’autres produits appelés conservateurs mais qui sont en réalité des antibactériens aux propriétés conservatrices. Ces types de conservateurs sont plus sensibles aux interactions avec d’autres matières premières. Il est donc plus compliqué de trouver un conservateur naturel pour nos formules.


 
Chez Wake Me Up.paris quels critères doivent respecter les produits ?
Carla :

Notre engagement dans la clean beauty veut que nous ayons à cœur de respecter certains critères comme :

  • Le 100% naturel : nous faisons le choix de matières premières d’origine naturelle.
  • L’origine France : nous privilégions toujours les circuits courts et donc des fournisseurs français.
  • Le minimalisme : nous proposons des cosmétiques avec peu d’ingrédients. Nous souhaitons que la liste INCI soit simplifiée et claire pour les consommateurs, qu’ils puissent s’y retrouver et que tous les actifs aient une réelle utilité.
Afin de répondre à tous ces critères, chez Wake Me Up.paris, la recherche et le développement est une réelle valeur ajoutée et a une place de choix derrière l’élaboration de chaque produit.
 
 
Ces contraintes de formulation ont-elles des conséquences sur l’élaboration des produits ?
Carla :

Respecter ces critères de formulation engendre incontestablement des difficultés. Pour preuve, nous avons pris un retard considérable avec notre crème universelle dont la formule est déjà en place depuis 2019.
La raison ?
Le conservateur est indispensable lorsque la formule est composée d’eau pour empêcher le développement de microorganisme dans le produit. Pour s’assurer de son efficacité et de la stabilité de la formule, il est obligatoire d’effectuer un challenge test et d'observer la formule suivant différentes conditions (température et lumière). Après validation de ces tests les produits peuvent être commercialisés.
 
Après avoir testé 3 différents conservateurs à des dosages différents et 5 challenges tests sur notre dernier essai de cette crème, ces derniers ne sont toujours pas exploités de façon optimale. Il ne sont pas assez efficaces selon nous. Nous avons donc été contraints de poursuivre nos recherches sur les conservateurs naturels compatibles avec notre formule.
Faire le choix d’ingrédients d’origine naturelle et française qui puissent s’intégrer dans une formulation minimaliste s’avère pour le moins compliqué. En effet il y a encore peu d’offre et pas assez de recul sur les dernières innovations en matière d’alternatives naturelles aux conservateurs chimiques. C’est ce qui explique pourquoi aujourd’hui, beaucoup de cosmétiques sont à 97 ou 99% naturels et non pas à 100%. 
 

Avez-vous déjà renoncé à concevoir des produits en raison de ces difficultés ?
Carla:

Au début, nous construisions le planning de lancement des produits de la nouvelle gamme en ayant en tête de respecter les échéances fixées.
Mais en travaillant avec le labo, nous nous sommes rapidement rendus compte que la démarche devait se faire à l’envers.

Traduction : c’est avec ce que l’on dégote comme ingrédients, pack et éléments répondant à nos contraintes que l’on va pouvoir être en mesure de savoir quel produit on pourra créer demain. C’est pourquoi, faire une veille est in-dis-pen-sa-ble ! Et si dans l’autre sens cela ne marche pas, c’est tout simplement parce que nos contraintes sont trop serrées. Nous avons donc tiré un trait sur la « map produit » et nous faisons en fonction de ce que nous pouvons exploiter en matière d’ingrédients, de matières premières françaises disponibles et d’innovation chez nos fournisseur.

 

Propos recueillis par Charline 

@biocommeuncamion

 

Ne partez pas si vite ! Découvrez notre guide pour une routine beauté clean. 

 

 

A consulter également


Laissez un commentaire