... Femme enceinte : quelle routine beauté adopter ? Femme enceinte : quelle routine beauté adopter ? – Wake Me Up.paris

🚚LIVRAISON OFFERTE dès 30 euros d'achats

Femme enceinte : quelle routine beauté adopter ?


Combien de pyj’ pour la maternité ? Balthazar ou Auguste ? Les sushis j’oublie, c’est ça ?

Depuis que vous avez appris votre grossesse, c’est le grand chambardement dans votre tête et les questions fusent à tout va. Alors si en plus vous devez songer à switcher votre routine beauté, c’est le pompon ! Halte, voici une ordo adaptée 


Adopter une routine beauté safe : mais pourquoi donc ?

N’est pas étanche qui veut ! À commencer par la barrière cutanée. Et oui, la peau est capable de moult prouesses mais pas d’empêcher les composés cosmétiques de pénétrer tout doucement mais surement dans l’organisme. Ces filous se retrouvent donc dans notre sang et passent aussi à travers le cuir chevelu, tant qu’à faire ! Et quand on sait que pendant la grossesse, l’embryon et la future maman se montrent pour le moins vulnérables, on a tout intérêt à la jouer mollo niveau cosmétiques blindés d’ingrédients fâcheux, pour ne pas mettre en péril la santé de chacun.

En plus d’une routine beauté sécure, il est indispensable d’adapter les soins à la peau de la femme enceinte dont la texture et la qualité changent ! Coucou sensibilité, réactivité et même bouton ! Merci qui ? Les hormones !


On fuit/boude/black liste les :

Perturbateurs endocriniens : ces vilaines substances chimiques, qui constituent un réel danger pour le système hormonal, sont très nombreuses dans les cosmétiques conventionnels. Parabènes, phtalates, triclosan, BHA, phénoxyethanol… la liste est longue comme le bras.


Les huiles essentielles : si on ne jure que par elles habituellement pour soulager bien des maux, on s’abstiendra de les dégainer durant la grossesse. Pourquoi ? Et bien parce que ces petites fioles, très concentrées en principes actifs, pourraient provoquer des nausées, malaises voire même des fausses couches.
À noter qu’à partir du 4ème mois de grossesse, certaines huiles essentielles sont autorisées à condition de les appliquer avec grande précaution et à faible dosage. Pour ce faire, il est indispensable de consulter son médecin ou autre professionnel de santé.


On opte gaiement pour :

Des cosmétiques sains !

Comprenez : des ingrédients naturels, nobles, purs, non transformés et respectueux de la peau. Avec, si possible, l’option « non comédogène » afin de ne pas perturber un minois déjà bien secoué pendant la grossesse. En gros ? On s’en remet à la cosmétique naturelle et/ou bio !


Moins mais mieux, ça donne ça :

  • On se lave avec un savon surgras saponifié à froid sans huiles essentielles ou un gel douche sans sulfate au ph neutre.
  • On peut se pschitter le visage d’hydrolat sans alcool. L’eau c’est bien aussi.

Huile de prune : pour les peaux matures/sensibles/sèches
Huile mirabelle : pour les peaux normales/sèches/ déshydratées
Huile de noisette : pour les peaux mixtes & grasses

  • On se roll-on les aisselles avec un déodorant dépourvu d’huiles essentielles.
  • On se shampouine avec un produit tout doux naturel, une fois de plus, sans huiles essentielles.
  • On n’oublie pas de se protéger du soleil avec une crème solaire naturelle avec filtre minéral minimum SPF 20 pour éviter le fameux masque de grossesse ( = tâches brunes).
  • Le soir, on se démaquille avec une huile de soin by Wake Me Up.paris adaptée à son type de peau (cf, paragraphe du dessus) et on fait un double nettoyage toujours avec un savon à froid surgras.

 

Charline 
Charline, 28 ans, made in Sud-Ouest. Les cosmétiques naturels et moi ? Un peu comme Zidane et son ballon rond : une passion ! Il faut dire que petite, je suis tombée dans un petit pot de crème ! Depuis ? Je suis toujours à l’affût du Graal pour ma peau et maintenant, pour ma planète ;)  

A consulter également


Laissez un commentaire




x

... ...