Huile végétale non comédogène, késaco ?


On pense souvent, à tort, que les huiles végétales sont obligatoirement comédogènes, du fait de leur aspect et leur toucher gras (pour certaines).

Mais c’est une idée reçue ! En effet, si certaines ont en effet tendance à obstruer les pores de la peau, ce n’est pas le cas de toutes.

Comment savoir si votre huile végétale est non-comédogène ?

Premièrement, entendons-nous sur la signification de ce mot.

“Comédogène” désigne les produits dont la composition va avoir tendance à boucher les pores de la peau, et, par conséquent, à faciliter l’apparition d’imperfections comme des points noirs ou boutons. Non-comédogène désigne donc le contraire.

Concernant vos huiles végétales, plus elles pénètrent facilement dans la peau, moins elles sont comédogènes.

Aussi, si elles sont très sensibles à l’oxydation, elles seront bien plus comédogènes si le flacon d'huile est exposé à la lumière et la chaleur. 

Quelle huile végétale est non-comédogène ?

Certaines huiles sont naturellement non-comédogènes, et donc indiquées pour les peaux à tendance grasse : l’huile de carotte, huile d’argan, huile d’avocat, huile de camélia, huile de calendula, huile de grenade, huile d’amande douce, huile d’olive, ou huile de noisette, entre autres !

Avec celles-ci, pas besoin de faire l’impasse sur tous les bienfaits des huiles visages, même avec une peau à imperfections !

Pour en savoir plus sur les huiles à privilégier pour une peau à tendance grasse, c'est ici !

 

 

 


Laissez un commentaire