Comment récupérer après les excès des vacances ?

L’été, c’est un peu la porte ouverte à tous les excès. Alimentation riche, nuits écourtées ou soins de la peau négligés peuvent s’inviter allègrement au programme estival. Pour partir du bon pied dès le mois de septembre, Julia Monnier, naturopathe à Paris, nous donne les bons tuyaux.
  
Quel est selon toi le pire excès/faux pas de l’été ?

JULIA :

Je dirais que c’est un ensemble de petites choses, à commencer par le sommeil. Les gens ont tendance à se reposer davantage pendant les vacances et ont donc un rythme décalé : ils se lèvent plus tard et se couchent naturellement plus tard aussi. Résultat ? Une ou deux semaines après la rentrée, ils se retrouvent fatigués. Et qui dit fatigue dit souvent nourriture grasse, et vice versa. C’est un cercle vicieux ! Il est donc important de ne pas négliger le sommeil.
 
Quels vont être les autres dommages causés sur l’organisme, sur la peau ?

JULIA :

Plus on est fatigués, plus on est irritables et moins on est concentrés. Aussi, on est plus stressés et on va donc manger plus pour compenser ses émotions. Au programme ? Une nourriture grasse, salée ou sucrée, selon l’appétence. Cette mauvaise hygiène alimentaire et le stress vont avoir à leur tour des répercussions sur la peau, notamment pour les personnes sujettes à l’acné. Et pour cause, à la rentrée l’épiderme se porte moins bien que pendant l’été, les pores se dilatent à nouveau. Ajoutez à cela une nourriture peu saine et c’est la poussée de boutons assurée.
 

Côté alimentation, sur quoi doit-on miser pour compenser les excès ?

JULIA :

L’avantage du mois de septembre c’est la présence des fruits et légumes d’été sur les étals et l’apparition des premiers végétaux d’automne. De ce fait, le choix est large et cela permet de faire le plein de vitamines, de minéraux, de fibres et d’enzymes que l’on peut consommer de multiples façons, crus ou cuits.
 
Régime ou pas régime ?

JULIA :

Régime non, rééquilibrage alimentaire oui ! En effet, si l’on se lance tête baissée dans un régime draconien rempli de frustrations après les vacances, il y a de fortes chances de craquer avec en prime, le fameux effet yoyo. À contrario, si l’on part de l’existant en y ajoutant des fruits et légumes (surtout les légumes), on va créer du volume dans l’assiette tout en apportant ce dont le corps a besoin pour fonctionner.
 
Quid d’une détox ?

JULIA :

Certes, la période transitoire entre l’été et l’automne est toujours une période intéressante mais avec l’effervescence de la rentrée, ce n’est pas forcément une bonne idée. Pourquoi ? Parce que la reprise demande déjà de se réhabituer au rythme, de se recaler par rapport au sommeil, au travail et/ou de reprendre une activité sportive. Il serait donc peut-être plus judicieux d’attendre octobre, le temps que tout cela puisse se roder. Sans parler du fait que faire une détox, c’est consacrer plusieurs semaines à manger plus léger, boire des jus de légumes, se coucher plus tôt etc. Ainsi, si à la rentrée il y a beaucoup de sollicitations, la détox ne sera pas la bienvenue et ce sera alors difficile d’obtenir les effets escomptés.

Quelques mots sur le sommeil ! Doit-on se « forcer » à se coucher plus tôt ?

JULIA :
Il est conseillé d’y aller progressivement : soit on se couche plus tôt, 15 voire 30 minutes plus tôt qu’à l’accoutumée, on essaye d’éviter les écrans au moins 1h avant le coucher pour lire et ainsi favoriser l’endormissement. Soit, en fonction du travail que l’on fait, on s’octroie des micro-siestes après le repas, quelque chose comme 15 minutes pour récupérer. Aussi, on fait l’impasse sur les grasses matinées le week-end dans le but de récupérer sa dette de sommeil. Mieux vaut rester régulier dans ses heures de repos.
 

Niveau épiderme, on opte pour quoi ?

JULIA :

On peut tout à fait continuer sa routine de l’été avec des textures légères et fluides, tout en commençant sa transition pour réintroduire, petit à petit, des soins plus costauds, en combinant par exemple des crèmes avec des huiles végétales. Le bon mélange ? La crème universelle pour hydrater et se protéger de la pollution et l’huile de carotte pour l’effet bonne mine et toutes les propriétés que l’on peut trouver dans ce macérât. Bien sûr, tout dépend aussi du type de peau ! Celles grasses à tendance acnéique devront attendre un peu avant de remettre des crèmes un peu plus riches pour éviter l’effet rebond. Dans ce cas, l’huile de noisette très pénétrante et purifiante à souhait, est particulièrement conseillée. Il est aussi recommandé de faire des gommages et masques une fois par semaine pour ôter les cellules mortes afin que la peau se régénère.
 
Et les compléments alimentaires dans tout ça ?

JULIA :

Il m’arrive d’en conseiller, surtout aux personnes stressées à la rentrée. Cela peut être du magnésium marin ou du bourgeon de cassis, en cas de fatigue. Ce dernier est intéressant car il s’apparente à une plante adaptogène qui va permettre de s’adapter à tous types de changements. Elle va en effet rééquilibrer l’organisme, en délivrant une dose non négligeable de vitamine C, plutôt que de le stimuler. Et durant cette période, cela peut être redoutable pour soutenir le corps.

Retrouvez tous les conseils judicieux de Julia Monnier sur son site Naturogreen !

 

Propos recueillis par Charline 
Charline 
Charline, made in Sud-Ouest. Les cosmétiques naturels et moi ? Un peu comme Zidane et son ballon rond : une passion ! Il faut dire que petite, je suis tombée dans un petit pot de crème ! Depuis ? Je suis toujours à l’affût du Graal pour ma peau et maintenant, pour ma planète ;)  

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés