🔎 Tout savoir sur les | tensioactifs |

Des années que les tensioactifs font parler d’eux et qu’ils squattent vos cosmétiques sans même que vous ne les connaissiez réellement ! Qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ? (Pardon) Constituent-ils une menace pour votre peau et votre santé ? On vous dit tout sur les fameux tensioactifs (TA pour les intimes).
 
 

❓ Tensioactifs : késako ?

 
La plupart des cosmétiques sont composés principalement d’eau, d’huile ou des deux à la fois. Oui mais voilà : si comme moi, vous n’avez pas retenu grand-chose des cours de chimie, vous n’êtes tout de même pas sans savoir que ces deux ingrédients ne peuvent se mélanger. TADAAAM, c’est à ce moment-là que les tensioactifs entrent en scène, ou tout du moins, en tube. Et pour cause, c’est grâce à eux que peuvent cohabiter la phase aqueuse et la phase huileuse. Les tensioactifs entrent donc dans la formulation de nombre de produits, tels que les assouplissants, liquides vaisselle, lessives mais aussi les shampoings, déodorants, crèmes et autres produits de maquillage et en changent leur aspect.
 
Les tensioactifs sont donc des molécules constituées de deux parties :
  • Une tête hydrophile : pour se lier à la phase aqueuse du produit,
  • Une queue lipophile : pour se lier à la phase grasse du produit.
 

🏌️ Tensioactifs : quid de leurs actions ?

 
S’ils sont par-tout, c’est qu’ils ont plus d’une corde à leurs arcs :
 
  • Action détergente : ils contribuent à chasser les impuretés en décrochant la salissure.
  • Action émulsifiante : ils créent la formation d’un mélange homogène.
  • Action mouillante : ils œuvrent pour que le produit puisse s’étaler correctement.
  • Action moussante : ils permettent la formation de la mousse (aussi simple que ça).
  • Action dispersante : ils permettent la solubilisation de substances en donnant naissance à des micelles.
 

⚠️ TENSIOACTIFS = DANGERS ?

 
Si la cosmétique bio et naturelle fait la part belle aux tensioactifs d’origine naturelle, doux pour la peau, la santé et la planète, d’autres ont visiblement moins de scrupules à avoir recours à des agents irritants et polluants d’origine synthétique.
Parmi eux, le Sodium Lauryl Sulfate (SLS) est à éviter. Irritant à souhait, il est préférable de s’en passer. Aussi, son cousin le Sodium Laureth Sulfate (SLES), est à fuir, grandement pointé du doigt car suspecté de pénétrer la barrière cutanée et pouvant perturber le système endocrinien.

Enfin, côté « la planète fond à fond les ballons », les PEG ne sont pas en reste. En effet, ces derniers sont obtenus par l’utilisation de gaz toxiques.
Pour se procurer des cosmétiques safe, pensez donc à bien regarder les compositions avant tout 😉

 

Ne partez pas si vite, découvrez notre guide pour une routine beauté clean  et notre  diagnostic de peau 

Charline 
Charline, 30 ans, made in Sud-Ouest. Les cosmétiques naturels et moi ? Un peu comme Zidane et son ballon rond : une passion ! Il faut dire que petite, je suis tombée dans un petit pot de crème ! Depuis ? Je suis toujours à l’affût du Graal pour ma peau et maintenant, pour ma planète ;)  

 

 

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés